00:00
titre: BELLADONNA annotée par: Elisabeth L public: oui New Television Workshop- Belladonna- Artists Beth B. and Ida Applebroog use videotaped performance combined with figurative drawing and captions to create a disturbing, provocative program about the unthinkable yet prevalent occurrence of child victimization. (WGBH Archive)

Début de la video: mire et noir jusqu'aux premières images

Titre et générique

Ida Applebroog, artiste est la mère de Beth B, cinéaste, notamment avec Scott B. de la "No-Wave" Super 8 punk américaine de la fin des années 1970-début 1980 (cf The Offenders... Vortex,qui met fin à leur collaboration). Lire leur interview dans October, vol 24, Spring 1983)

Production "B movies"

1ère intervention sonore "I'm not a bad person". La phrase sera répétée comme une incantation. L'enfant se convertit en homme adulte

Homme (on reconnait Jonas Mekas)+ homme

+ Femme (on reconnait Beth B)

le film fonctionne sur principe d'un découpage en phrases prononcées par des "acteurs" différents, et parfois interrompus par un plan n/B, constitué des lignes de contours en très gros plan de travaux d'Ida Applebroog.

A noter : une série de travaux d'Ida Applebroog se nomme Belladonna

Le texte se tisse de témoignages au tribunal (public) et de l'étude de cas psychanalytique (privé) relevant du même flux filmique, sans donner la référence exacte de chaque phrase, qui mêle donc la violence familiale, l'abus sexuel, l'horreur nazie, par le biais d'une forme particulière de discours, le témoignage.

Homme (Jonas Mekas)+ Femme (Ida Applebroog)

Principe de répétition deux à deux. H+H ou H + F

listing 1) extraits du témoignage de Joel Steinberg, avocat inculpé pour le meurtre de son enfant adoptif (1988)

2) Freud: on bat un enfant (1919) et autre cas

3) témoignages de survivants des expériences de Josef Mengele à Auschwitz (1944)

Générique Acteurs.

Cliquer sur les barres bleues pour voir les annotations.
ok