Séminaire de Paola Yacoub & Michel Lasserre : L’édifiante histoire de Li Guoxing.

L’édifiante histoire de Li Guoxing.

Li Guoxing a été greffé au visage en Chine en 2006 et décédé en 2008. Que devient le portrait dans cette situation ? Nous allons raconter la vie Li Guoxing.

Le risque du rejet de son visage est permanent. Il y a d’autres biographies de greffés, celles des médecins. Le portrait devient ainsi un terrain de luttes. Tout se passe comme si les greffes du visage mettaient en question non seulement le portrait des greffés mais aussi la notion même de portrait. De qui sont leurs portraits ?
Le hasard est entré deux fois. Une première fois dans le visage avec l’accident qui a défiguré le greffé, ce que montrait Otto dix avec les joueurs de cartes et les blessures de la guerre. Une seconde fois lors de la sélection aléatoire du greffon juste après la mort du donneur.
Que deviennent les protocoles actuels du portrait ?

Paola Yacoub et Michel Lasserre ont travaillé à une interprétation critique de l’espace territorial libanais pendant et après la guerre civile. Ce travail de recherche est devenu un « système d’action ». Il a notamment été exposé à Berlin en 2000 : Stand der Dinge, Kunst‐Werke, puis à la Biennale de Venise en 2003. Leur travail photographique a été publié en 2003 dans l’anthologie Beirut is a Magnificent City : Synoptic Tables (Beyrouth est une ville magnifique. Tableaux synoptiques) édité par la Fundació Antoni Tàpies de Barcelone. Paola Yacoub et Michel Lasserre ont reçu une bourse de la DAAD à Berlin en 2005. Leurs différents travaux font partie de plusieurs collections d’art. Ils donnent de nombreuses lectures-performances comme Tsunami à la Galerie des grands bains douches de la Plaine à Marseille en 2011, Edifying Story of Li Guoxing au Beirut Art Center en 2011 ainsi qu’au séminaire Something you Should Know à l’ EHESS de Paris en 2012.


En collaboration avec