Taloi Havini au Palais de Tokyo du 14 juin au 10 septembre

 

Taloi Havini

Habitat

Résidente Pavillon Neuflize OBC 2017

 

Invitée à réaliser sa première exposition personnelle en France, Taloi Havini nous entraîne dans une exploration de l’une des plus grandes mines de cuivre à ciel ouvert du monde, aujourd’hui désaffectée. Exploitée de 1972 à 1989 par une entreprise australienne, la mine de Panguna, située sur l’île de Bougainville en Papouasie Nouvelle Guinée, est à l’origine d’une guerre civile meurtrière, ainsi que d’un désastre écologique ayant considérablement transformé le territoire et la vie de ses habitants. Elle est aujourd’hui encore au cœur de l’avenir politique de l’île natale de l’artiste, alors que s’intensifient les débats sur sa réouverture.

Débutant en caméra subjective sur un radeau se faufilant sur un étroit canal entouré par la végétation – en apparence luxuriante – des marais qui abritent des résidus toxiques, l’installation vidéo de Taloi Havini mêle ensuite des plans aériens de l’ensemble du site et des plans rapprochés sur des habitants cherchant de l’or dans cet écosystème dévasté. Par de constants changements d’échelle et de perspective, Habitat évoque aussi bien l’histoire humaine, politique et sociale que les conséquences écologiques et économiques liés à l’exploitation des ressources minières de l’île.

 

Exposition

Du 14/06/2017 au 10/09/2017

À découvrir de midi à minuit, tous les jours sauf le mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


En collaboration avec