Journée d’étude avec Donna Haraway autour de son dernier livre « Staying with the Trouble » à l’Université Libre de Bruxelles le 29 mars

 

Ce mercredi 29 mars 2017, de 10h à 17h, le GECo aura le plaisir de recevoir Donna Haraway (UC Santa Cruz) pour une journée d’étude autour de son dernier livre, Staying with the Trouble (Duke University Press, 2016). En matinée, Donna Haraway donnera une conférence sur son livre, tandis que l’après-midi sera consacrée à des échanges entre Haraway, les membres du GECo et le public. Rendez-vous à la Salle Darwin (ULB, campus de la Plaine); téléchargez ici l’affiche-programme de la journée.

 

 

Notez également que Donna Haraway sera présente pour plusieurs événements les 30 et 31 mars 2017 à Bozar (Bruxelles) – plus d’informations sur le site de Bozar.

 

« Nous vivons des temps perturbés, des temps confus, des temps troubles et trou‐ blants », nous dit Donna Haraway dans son dernier livre, Staying with the Trouble. Making Kin in the Chthulucene (Duke University Press, 2016). Comment « vivre avec » le trouble, c’est‐à‐dire devenir littéralement « respons‐ables », capables de répondre, sans attendre de la technologie une quelconque solution‐miracle (par exemple la géo‐ ingénierie) ni céder à la tentation du retrait désespéré ou cynique (« tout est fichu, de toute façon »). Cela nécessite, insiste Haraway, de fabriquer de la SF (scientific facts, science‐fiction, string figures, speculative fabulation, social feminism, so far…) et des histoires et des pratiques dont les effets doivent s’expérimenter. Et c’est ce qu’elle tente dans Staying with the Trouble. Elle nous fait sentir que les réponses dont nous avons un besoin si urgent – par rapport à l’extrême violence du changement climatique, de la sur‐population, de la pollution, de l’extinction des espèces, des dévastations mentales et politiques, et d’autres problèmes impérieux de notre temps – ne viendront pas d’en haut, ne sortiront pas de cerveaux isolés mais de cultures collectives où se fabriquent des manières de sentir, d’imaginer, d’entrer en rapport les un.e.s avec les autres, grâce aux autres, au risque des autres. Concepts et narrations, dans ce livre, ne nous disent pas comment penser mais nous offrent une multiplicité d’appâts et d’invitations pour aller plus loin ensemble.

 

Pratiquement, la journée d’étude commencera avec une présentation du livre par Donna Haraway précédée d’une brève introduction d’Isabelle Stengers. La matinée se clôturera par un échange avec le public. Dans l’après‐midi, Staying with the Trouble sera discuté et mis en jeu à travers un échange plurivoque incluant Haraway, Stengers et d’autres membres du GECo (Groupe d’études constructivistes – Université Libre de Bruxelles). Car le travail d’Haraway intrigue et intéresse le GECo depuis longtemps, il le nourrit et le stimule, et notre but est de développer cette alliance et d’attirer le public dans nos jeux de ficelles. Car, tout comme dans Staying with the Trouble, ce qui est en jeu est tissage collectif et une densification de nos modes de pensée et de sentir. Bienvenue !

 

Lien: https://groupeconstructiviste.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


En collaboration avec