« Travailler sur le fil : Image, son, texte »: Films et conférences de Trinh T. Minh-ha à la FMSH du 3 au 11 mars 2017

Lien : http://www.fmsh.fr/sites/default/files/brochure_ttmh_0.pdf

 

 

Dans le cadre de sa résidence et pour la première fois en France, une rétrospective de tous les films de Trinh T. Minh-ha est organisée, du 3 au 11 mars, au Collège d’études mondiales (FMSH) et à la Fondation Gulbenkian, en collaboration avec la Villa Vassilieff. Chaque film est suivi d’un débat avec le public.

 

Cette invitation, la Chaire « Global South(s) » dirigée par Françoise Vergès au Collège d’études mondiales/FMSH prolonge l’action de la Chaire dans la valorisation des pratiques visuelles qui interrogent des formes hégémoniques de narration et de visualisation.

 

Née au Vietnam, réalisatrice, écrivain, théoricienne du féminisme, artiste et professeure aux départements de « Gender and Women’s Studies » et « Rhetoric » à l’université de Berkeley, Trinh T. Minh-ha est connue internationalement pour ses films, ses installations artistiques et ses écrits.

 

Lauréate de nombreux prix pour son travail, les films de Trinh T. Minh-ha ont fait l’objet de plusieurs rétrospectives à travers le monde.

 

Son livre Women, Native, Other : Writing Postcoloniality and Feminism (1989) est désormais un classique de la littérature féministe décoloniale, enseigné dans les universités.

 

PROGRAMME:

 

Inscription obligatoire pour toutes les séances sur http://www.fmsh.fr/

 

Vendredi 3 mars : Night Passage (98 min, 2004, en anglais)

Réalisé en hommage au roman de Miyazawa Kenji, Milky Way Railroad, Night Passage est un film sur l’amitié et la mort, qui raconte une nuit de voyage en train d’une jeune femme, de sa meilleure amie et d’un petit garçon. La réalisatrice nous conduit dans un univers
d’« entre-deux », dans une sorte de demi-sommeil ou de rêve éveillé.

Présentation et débat animé par Françoise Vergès, titulaire de la chaire « Global South(s) »
> 17h30, Collège d’études mondiales, salle 3 Bâtiment Le France, 190 av. de France, Paris 13e

 

 

Lundi 6 mars : Reassemblage (40 min, 1982, en anglais) The Fourth Dimension (87 min, 2001, vostfr)

Reassemblage est devenu un classique dans les cours des études critiques visuelles
et anthropologiques. Il présente une réflexion sur la vie rurale au Sénégal et une critique du regard ethnologique questionnant le genre du documentaire et la science occidentale.

The Fourth Dimension est un film sur la rencontre entre le virtuel et la réalité, le moi
et l’autre, l’humain et la machine, le fait et le fantasme. Touchant à la dimension du non-vu à travers les rituels religieux, les performances, les festivals au Japon, par le biais d’images digitales, le film agit comme une mélodie qui fait appel à tous les sens.

Présentation et débat animé par Elvan Zabunyan, historienne de l’art contemporain > 17h30, Collège d’études mondiales, salle 3
Bâtiment Le France, 190 avenue de France, Paris 13e

 

 

Mardi 7 mars : Naked Spaces – Living is Round (135 min, 1985, en anglais)

À travers six pays de l’Afrique de l’ouest, Trinh T. Minh-ha offre dans ce film sur la relation entre maison et cosmologie une réflexion poétique, architecturale, musicale et visuelle sur l’espace de la vie sociale et familiale. Ce voyage cinétique pose des questions cruciales sur la représentation des cultures du Sud.

Présentation et débat par Federico Rossin, critique et programmateur
> 17h30, Collège d’études mondiales, salle 2
Bâtiment Le France, 190 avenue de France, Paris 13e

 

 

Jeudi 9 mars : A Tale of Love (108min, 1995, en anglais)

Le film suit la quête d’une femme amoureuse de l’amour. A travers le voyeurisme, A Tale of Love explore la dimension fictionnelle des histoires d’amour. Le film s’appuie sur un jeu d’acteurs non-réaliste et sur l’interaction entre mémoire et performance, entre réalité et imagination.
A Tale of Love s’inspire du livre Le Conte de Kieu, chef d’œuvre du poète Nguyen Du, classique de la littérature Vietnamienne. Écrit au début du 19ème siècle, le poème raconte les malheurs de Kieu, une femme qui, sacrifiant sa pureté, se prostitue pour sauver sa famille. Trinh T. Minh-ha reprend cette métaphore sur les invasions du Vietnam en la situant dans la société contemporaine nord américaine pour faire un portrait de l’expérience migrante vietnamienne. Kieu, ici prise entre deux cultures, entre la nécessité économique et la sensualité, doit trouver le chemin de son propre désir tout en se confrontant aux récits de l’amour.

Présentation et débat par Elisabeth Lebovici, historienne, journaliste et critique d’art > 17h30, Collège d’études mondiales, salle 418
Bâtiment Le France, 190 avenue de France, Paris 13e

 

 

Vendredi 10 mars : Shoot for the Contents (102 min, 1991, en anglais)

Le titre du film joue sur la signification d’un ancien jeu chinois et sur les éléments créatifs de la réalisation au cinéma. Il ouvre sur une réflexion autour des glissements culturels et politiques contemporains en Chine, à travers l’écho des événements de la place Tian’anmen.

Présentation et débat par Olivier Marboeuf, auteur, critique et commissaire indépendant > 17h30, Collège d’études mondiales, salle 1
Bâtiment Le France, 190 avenue de France, Paris 13e

 

SEMINAIRES

EN PRESENCE DE TRINH T. MINH-HA

AU COLLEGE D’ETUDES MONDIALES Mardi 7 mars

La rencontre aura pour thème le travail de réalisation cinématographique autour des questions du documentaire, de l’interview, de la fiction et de l’écriture.

> 14h00-16h30, Collège d’études mondiales, salle 2
Bâtiment Le France, 190 avenue de France, Paris 13e / incriptions : www.fmsh.fr

 

A LA FONDATION GULBENKIAN Mercredi 8 mars

Conférence animée par Trinh T. Minh-ha suivie d’une projection du film Surname Viet Given Name Nam (108 min, 1989, en anglais). La conférence portera sur
les féminismes des Suds, sur les liens entre féminismes et décolonisation, sur la mémoire et l’écriture de l’histoire des « oublié-e-s » à la fois dans ses productions littéraires et cinématographiques.

> 18h00, Fondation Gulbenkian
39 rue de la Tour Maubourg, Paris 7e / Incriptions : www.gulbenkian-paris.org

 

Samedi 11 mars

Projection du film Forgetting Vietnam (90 min, 2015, vostfr) suivie d’un débat animé par Trinh T. Minh-ha sur le Vietnam et la condition actuelle des femmes.

> 15h30-18h, Fondation Gulbenkian
39 rue de la Tour Maubourg, Paris 7e / Incriptions : www.gulbenkian-paris.org

Lien: http://www.fmsh.fr/sites/default/files/brochure_ttmh_0.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


En collaboration avec