‘Qui a peur des femmes photographes ? 1839 à 1945’ au Musée d’Orsay et au Musée de l’Orangerie jusqu’au 24 janvier

 

 

Première partie au Musée de l’Orangerie (1839-1919):

 

« L’idée selon laquelle la photographie, outil physico-chimique de reproduction, aurait été une simple affaire de technique et donc « d’hommes », est tenace. Des femmes ont pourtant joué dans l’histoire de ce médium un rôle plus important que celui qui est reconnu à leurs consoeurs dans le domaine des beaux-arts traditionnels.

Pour la première fois en France, l’exposition Qui a peur des femmes photographes ? présentée au musée de l’Orangerie aborde les 80 premières années de ce phénomène, à travers ses manifestations aussi bien dans l’hexagone que dans la sphère anglo-saxonne. »

Lien vers le Musée de l’Orangerie: http://www.musee-orangerie.fr/fr/evenement/qui-peur-des-femmes-photographes-1839-1919

 

 

Deuxième partie au Musée d’Orsay (1918-1945):

Madame Yevonde (1893-1975) Portrait de Joan Maude 1932 Vivex colour print H. 35,6 ; L. 27,8 cm Londres, National Portrait Gallery © Yevonde Portrait Archive

 

« S’appuyant sur des recherches nouvelles comme sur les nombreuses histoires de la photographie qui, depuis une quarantaine d’années, ont réévalué l’extraordinaire contribution des femmes au développement du médium, cette exposition et la publication qui l’accompagne sont les premières du « genre » en France.

Le phénomène est en effet appréhendé à travers ses manifestations aussi bien en Europe – essentiellement en France, Grande-Bretagne et Allemagne – qu’aux Etats-Unis, de l’invention officielle de la photographie en 1839 jusqu’en 1945. »

Lien vers le Musée d’Orsay: http://www.musee-orsay.fr/index.php?id=649&tx_ttnews%5Btt_news%5D=42673&no_cache=1

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


En collaboration avec